GHAZAL OF SILENCE  Installation

Des instruments de musique et de danse abandonnés à un moment de leur histoire, qui n'ont peu ou pas accompli le destin qui était le leur. Inadaptés, abîmés, parfois dangereux...

Sur leur peau, sur leur métal, viennent s'écrire des mots liés à la danse, un dialogue à la fois permanent et interrompu.

Ainsi les objets silencieux  se font écho d'une parole poétique, codée, en forme de catharsis.

Ils entrent dans une dimension nouvelle, loin de leur naissance et de leur longue inutilité, comme un éveil.

Un silence contre un silence.

Une histoire pour la résolution d'une histoire.

Ghazal of silence ... l'absolu de certains silences où résonne une poésie habitée. 

Objets poèmes, objets mémoires. Dans un moment de vie où je questionnais l'espace, les choix et les destins, j'ai commencé à observer les objets qui m'entouraient et sortaient de ces problématiques, par leur inutilité. Instruments de musique hors d'usage, tapis de danse d'anciennes créations. La sensation d'une parole secrète m'est venue de ces objets, comme si leur silence dissimulait un message. Et ils m'ont offert ce silence comme une inspiration, une parole libre, ils ont transformé mon propre silence. 

En plus de leur lien à la danse et à la musique, les supports de Ghazal of Silence ont en commun la forme circulaire. 

Ils résonnent dans un cycle,  flot ininterrompu des mots qui n'ont pu être prononcés, danse invisible et continue comme le souffle, et comme le tournoiement.

Le cercle commun à ces objets transfigurés est aussi l'issue verticale, hors de la spirale du silence.

Ghazal of Silence est une installation liée aux recherches scénographiques d'une création en cours : Shams / une traversée.